Perturbations du réseau électrique

Le réseau électrique peut être soumis à de multiples perturbations. Ces défauts, qui peuvent être mesurés grâce à l’utilisation de centrales de mesure, peuvent endommager les machines et fragiliser toutes les installations électriques d’une entreprise.

Flicker

Anglicisme signifiant papillotement ou scintillement, le flicker est une perturbation électrique difficile à mesurer. Seules les centrales de mesure les plus perfectionnées peuvent détecter et mesurer ce papillotement comme l’UMG511

Le flicker est une variation de tension causé par des perturbations électromagnétiques ou par des variations de puissance sur le réseau. Ces variations ont bien souvent pour origine la connexion et la déconnexion subite d’un appareil gourmand en énergie tel qu’un moteur ou un four à arc par exemple.

Une fois mesuré par la centrale de mesure, le flicker peut être solutionné à l’aide d’un ondulateur ou d’un compensateur d’énergie réactive.

Surtensions transitoires

Les surtensions transitoires sont un fléau pour tout réseau électrique. Elles sont à l’origine de dégradations, d’interruptions et d’arrêts des outils de production. Particulièrement sensibles à ces transitoires, les systèmes informatiques et de télécommunications doivent être équipés en centrales de mesure afin de limiter l’apparition de ces derniers.

Une centrale de mesure permettra de mesurer ces transitoires et de déterminer leur dangerosité en fonction de la courbe ITIC qui détermine le niveau de surtension acceptable dans un réseau électrique. Si la surtension observée est trop importante, il existe des outils appelés SPD qui permettent d’absorber ou de dévier ces surtensions afin de protéger les installations d’une entreprise.

Harmoniques

Le courant électrique, tel qu’il est fourni par le distributeur d’électricité, a un signal parfaitement sinusoïdal. C’est le réseau électrique d’une entreprise qui produit des harmoniques qui viennent perturber le signal d’origine.

Générés principalement par les variateurs de vitesse pour moteurs électriques, les harmoniques peuvent entraîner la destruction des disjoncteurs et des condensateurs ainsi que des vibrations ou des perturbations électromagnétiques impactant le bon fonctionnement des machines. A long terme, ils peuvent aussi provoquer un échauffement supplémentaire des câbles et des transformateurs raccourcissant ainsi leur durée de vie.

Afin de limiter les nuisances dues aux harmoniques, il faut tout d’abord les mesurer à l’aide de centrales de mesure. Ensuite, on les filtre à l’aide de filtres passifs ou actifs qui viennent annuler les harmoniques produits par le réseau.